• Sesostris III

    Visite la semaine dernière de l'exposition Sesostris III au palais des Beaux-Arts à Lille.

    L'arrivée au palais est un choc esthétique. Le bâtiment est superbe, mais pollué par un énorme lustre hideux. De loin c'est un gros sac poubelle en plusieurs couleurs, emprisonné dans un énorme grillage de plusieurs mètres; de près, c'est un énorme grillage emprisonnant des morceaux de verre coloré. En résumé, on a l'impression en entrant dans le musée d'être devant l'arrivée d'un vide-ordure qui se déverse dans un sac poubelle gigantesque.

    En revanche, l'exposition sur Sesostris III vaut la visite. Sesostris III est un pharaon de la XIIème dynastie, qui régna vers 1870 avant notre ère. Une partie des objets exposés provient des fouilles effectuées par l'équipe française de l'université de Lille sur le site de Mirgissa (Soudan) dans les années 60, pendant la construction du barrage d'Assouan; le Soudan avait donné à l'université de Lille une partie des objets trouvés sur le site .

    Sesostris III

    L'exposition étant située au sous-sol du musée, on ne peut pas décemment la quitter sans faire un tour devant les plans-relief des villes du Nord, situés aussi dans le sous-sol du musée. On y trouve notamment les maquettes, réalisées sous Louis XIV, de Lille, Maastricht (Pays-Bas), Calais, Gravelines, Tournai, Namur Charleroi, Ath (ces quatre dernières villes sont belges). Elles sont utiles pour prendre conscience du caractère rural des paysages d'autrefois; et aussi pour mieux comprendre la défense dans la profondeur de Vauban. Par exemple, quand vous regardez la maquette de Namur, vous pouvez voir que le système de défense comprend une superficie six fois plus importante que celle de la ville intra-muros, et s'étend sur les collines, les bois et les champs; aujourd'hui, on n'a pas forcément conscience de cet aspect; ce qui reste visible, ce sont les murailles des villes et des citadelles; tous les ouvrages défensifs dans les campagnes (ou une grande partie) ont été absorbés par l'urbanisation. Oui, pour comprendre une fortification à la Vauban, il faut venir voir, admirer, analyser ces plans-relief.

    Passage sous le sac poubelle et le vide-ordure pour sortir du musée; finalement, çà renforce l'admiration pour le passé......

    Exposition Sesostris III du 9 octobre 2014 au 26 janvier 2015.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :