• Eric Zemmour: Le suicide français

     

    Papa Noël m'avait amené fin 2014 le dernier livre d'Eric Zemmour: "le suicide français", que j'ai lu en ce début d'année.

    L'avantage de ce livre, c'est qu'il se lit bien, et peut se relire par morceaux. Chaque événement a l'honneur de quelques pages, ce qui permet une lecture agréable et séquencée. Le livre a forcément l'inconvénient de son avantage. Cette rédaction hachée, si elle décrit une situation globale cohérente, n'est néanmoins pas favorable à la construction d'une argumentation cohérente, harmonieuse et complète.

    Sur les 40 dernières années, il revient sur 80 dates, dans différents domaines, politiques et culturels. Je pense que l'intérêt s’érode au fur et à mesure qu'on avance dans le temps; les événements plus anciens, oubliés, méconnus, voire inconnus, m'ont plus intéressé. Le détournement de la constitution par le conseil constitutionnel, qui, en 1971, incorpore dans les principes constitutionnels les déclarations des droits de l'homme, transformant une référence philosophique en texte juridique. L'affaire de Bruay-en-Artois, en 1972, instruite par un juge rouge, et instrumentalisée par l'extrême-gauche. La réforme Haby sur le collège unique en 1976. Entre autres exemples. Tout cela est assez lointain chronologiquement, mais si proche par les conséquences actuelles. A contrario, j'avoue avoir été moins passionné par le traité de Lisbonne en 2007, tout simplement parce que çà ne m'apporte rien par rapport à ce qu'on sait déjà.

    Au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture du livre, il faut avouer sa stupéfaction: çà n'a rien à voir avec la présentation que les médias ont faite de l'ouvrage. Eric Zemmour cite le rabbin Alain Michel, qui explique dans son livre, "Vichy et la Shoah" (paru en 2011), que le régime de Vichy a réussi à sauver les juifs français en acceptant que les Allemands envoient les juifs étrangers à l'Est de l'Europe: tous les médias dominants ont systématiquement parlé du livre d'Eric Zemmour comme d'une réhabilitation du régime de Vichy. Assez curieusement d'ailleurs, aucun de ces médias n'a mentionné le livre du rabbin Alain Michel, dont j'ai moi-même découvert l'existence en lisant le livre de Zemmour; c'est déontologiquement très curieux; on aurait pu légitimement s'attendre à ce que cette référence de Zemmour soit citée, au moins par quelques-uns, voire même qu'il soit invité ou interviewé pour expliquer sa thèse; mais non, jamais je n'ai entendu parler ni du rabbin, ni du livre; on m'a juste rabâché que Zemmour réhabilitait le régime de Vichy. Que Zemmour ait raison ou tort, ce passage ne constitue d'ailleurs que 7 des 500 pages de son livre; et encore, sur ces 7 pages, l'essentiel semble moins la réhabilitation du régime de Vichy, que la discussion de l'historiographie française, et la présentation de la "communauté" juive française actuelle, qui serait prise en otage par les juifs étrangers et leurs descendants, qui, contrairement aux vieux juifs français assimilés, estiment avoir à se plaindre de la France et du régime de Vichy. En résumé, on a l'impression que les médias dominants n'ont lu et répercuté que des commentaires sur 7 pages de ce livre. Un peu sommaire.....

    La question qu'on me pose souvent est: alors, est-ce que tu es d'accord avec le livre de Zemmour? Je suis d'accord avec une partie des analyses d'événement, pas d'accord avec une autre partie. Et il y a une troisième catégorie d'analyses: celles avec lesquelles je ne sais pas si je suis en accord ou pas; comme le livre comprend plus de 500 pages, si l'on réfléchit plusieurs heures sur chaque page, on est pas près de le refermer......

    J'en veux énormément aux adversaires d'Eric Zemmour. Parce qu'ils ne le critiquent pas. Car la critique serait intéressante, et permettrait d'avoir des arguments contradictoires pour parfaire la réflexion, et aider à se faire sa propre opinion. Certains de mes lecteurs pourront se dire étonnés: quasiment tout le monde politiquo-médiatique dénonce, à longueur d'articles et d'émissions, le livre d'Eric Zemmour. Justement, le problème est là; ils ne le "critiquent" pas, ils le "dénoncent". Eric Zemmour est lepéniste, vichyste, antiféministe, raciste, islamophobe, réactionnaire; il n'échappe sans doute à l'accusation d'antisémitisme que parce qu'il a la chance d'être juif. Il n'y a jamais d'arguments, juste des insultes ou des anathèmes. C'est parfait pour le prêt-à-penser; c'est dommage pour la réflexion politique et historique.

    En tous cas, sans aucun doute, un livre à conseiller pour ceux qui ont envie de réfléchir sur la situation actuelle de notre pays, et sur son avenir. Et connaître les 493 autres pages dont les médias ne vous ont pas parlé...

    Cible: adultes.

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :