• Dans les villes FN

     

    Généralement, les journalistes et les candidats de l'UMP et du PS expliquent que l'arrivée au pouvoir du FN serait une catastrophe pour les habitants. Pourtant les scores du FN dans les villes conquises par le FN en 2014 sont très loin de montrer une désaffection de leurs habitants pour ce parti. C'est plutôt l'inverse qui se produit, avec une montée des scores dans ces villes, parfois impressionnante.

    Le tableau ci-dessous montre les scores réalisés par la droite nationale depuis 2014 dans ces villes: les communes conquises par le FN en 2014, Béziers (dont le maire, Robert Ménard, est très proche du FN) et une commune aussi conquise par la Ligue du Sud en 2014. Les scores correspondent au premier tour des municipales de 2014, aux élections européennes de 2014, au premier tour des élections départementales de 2015, et au premier tour des élections régionales de 2015. Pour les élections régionales, après le score du FN, est indiqué le score obtenu par la Ligue du Sud dans les communes de Provence-Alpes-Côte d'Azur, et de Force France Sud dans les communes du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Pour les élections départementales, certaines villes sont réparties dans différents cantons; lorsque c'est le cas, les scores des candidats FN dans les différentes parties de la ville sont indiqués.

     Ville Parti  Dép  MUN EUR  DEP REG
     Beaucaire FN  30  32,84%  49,55%  53,68%  59,68%+1,36%
     Béziers app. FN  34  44,88%  35,84%  46,41%+46,59%+47,19%  45,81%+0,74%
     Camaret-sur-Aigues LS  84  31,19%  42,16%  51,55%  53,21%+8,14%
     Cogolin FN  83  39,03%  46,17%  53,31%  54,26%+1,16%
     Fréjus FN  83  40,30%  41,96%  51,17%+46,61%  50,43%+0,88%
     Hayange FN  57  30,40%  37,66%  47,98%  45,91%
     Hénin-Beaumont FN  62  50,25%  53,49%  55,04%+60,77%  59,36%
     Le Luc FN  83  36,94%  41,91%  50,65%  52,70%+0,75%
     Le Pontet FN  84  34,65%  43,33%  58,24%  53,75%+1,79%
     Mantes-la-Ville FN  78  21,65%  30,90%  37,21%  34,41%
     Villers-Cotterêts FN  02  32,04%  39,83%  48,09%  48,65%

     

    Suite à l'annulation de l'élection municipale du Pontet, une élection partielle a été organisée le 31 mai 2015, et le maire FN a été réélu dès le premier tour avec 59,43% des voix.

    Le score de la droite nationale est aussi toujours aussi important dans deux communes du Vaucluse conquises antérieurement par la Ligue du Sud: Orange, conquise en 1995 par Jacques Bompard (FN jusqu'en 2005, MPF de 2005 à 2010, LS depuis 2010) et Bollène, conquise par Marie-Claude Bompard en 2008 (MPF de 2008 à 2010, LS depuis 2010). Au premier tour des élections régionales de 2015, les deux listes arrivant en tête à Orange sont le FN ( 37,65%) et la Ligue du Sud (25,36%); à Bollène, le FN arrive en tête (48,05%) et la LS en troisième position (13,44%).

    Enfin, il faut rappeler que le FN avait conquis 4 villes lors des élections municipales de 1995: Marignane, conquise en 1995 par Daniel Simonpieri (FN, puis MNR, puis apparenté UMP);  Toulon conquise en 1995 par Jean-Marie Le Chevalier; Vitrolles conquise lors de l'élection municipale partielle par Catherine Mégret (FN puis MNR); et Orange, évoquée supra. Daniel Simonpieri est maire de Marignane jusqu'en 2008. Jean-Marie Le Chevalier est maire de Toulon jusqu'en 2001. Catherine Mégret est réélue en 2001, mais perd l'élection municipale partielle de 2002. Au premier tour des élections régionales de 2015, la liste FN a obtenu 57,63% à Marignane, 46,66% à Vitrolles et 44,57% des voix à Toulon.

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :