• Cortège roubaisien

     

    Dans la journée du vendredi 13, avant que la soirée ne bascule dans les attaques terroristes, je commençais à écrire pour vous faire partager encore un joyeux cortège de mariage roubaisien.

    Vendredi 13 donc, encore un mariage à Roubaix. Coups de klaxons; rien que de très normal; direction la fenêtre pour voir passer le cortège.

    Mais comme souvent, on constate rapidement qu'il ne s'agit pas d'un mariage de Français de souche. Comme d'habitude dans ces cas-là, le cortège ne s'embarrasse pas excessivement de préoccupations de sécurité routière. Une grande partie des occupants des voitures a la moitié du corps qui dépasse de la fenêtre de la portière, y compris des enfants. Le cortège étant temporairement arrêté à cause de la circulation, j'ai donc la chance d'avoir une des voitures juste sous mes fenêtres. Deux femmes vont sortir la moitié de leur corps par la fenêtre. D'abord à l'avant, une jeune femme, fagotée dans une robe noire et dorée de type oriental du plus mauvais goût; la robe un peu serrée comprime une généreuse poitrine qui, avec le mouvement pour sortir le corps de la portière, a tendance à ressortir vers le haut pour s'offrir à la vue plongeante des habitants des immeubles. Par la fenêtre de la portière arrière, c'est Belphégor qui sort, en noir avec un peu de blanc. Dans une voiture derrière, des jeunes hommes, corps à moitié sorti de la portière, qui font flotter un drapeau algérien en roulant.

    Dans moins d'un mois auront lieu les élections régionales. Ce qui est remarquable, c'est que les listes du front national n'ont quasiment pas besoin de faire campagne. Chaque mariage à Roubaix rapporte quelques voix. Ce qui est très anecdotique par rapport aux dernières images de Calais, où les immigrés illégaux ont attaqué les forces de l'ordre ces derniers jours, arrachant les clôtures des jardins pour s'en servir comme projectiles. Les derniers journaux télévisés régionaux ont montré les familles françaises de souche en train de remplir leurs cartons pour fuir leurs habitations.

    Bien sûr, maintenant, la grande inconnue est désormais l'impact des derniers attentats. Une partie des électeurs va-t-elle encore plus se tourner vers le front national, devant une situation qui valide ses analyses? Ou va-t-il y avoir un repli légitimiste en faveur du parti socialiste qui est au gouvernement?

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :